Environ 300 000 immigrants sont arrivés au Canada en 2018. Parmi eux… nous, un jeune couple de trentenaires originaires de Belgique. Dans cet article, nous vous racontons nos premiers pas dans notre nouvelle ville : Vancouver.

Le 9 septembre 2018, après de longs mois de préparatifs, nous posons le pied pour la première fois sur le sol canadien, à Vancouver. Le défi est de taille : nous n’avons ni appartement, ni boulot, ni même de plan bien précis. Mais nous sommes déterminés à transformer ce projet un peu fou en une expérience enrichissante.

Après quelques heures d’attente au service d’immigration pour faire valider le PVT de Séraphin, nous voilà dans le taxi qui nous emmène dans notre premier hébergement, un Airbnb loué pour trois semaines.

A l'aéroport
Ca, c'est nous le jour du départ.

Les premiers jours vont être bien remplis :

  • Nous demandons un numéro d’assurance sociale (NAS, ou SIN pour Social Insurance Number) pour Séraphin. Ce numéro est indispensable pour pouvoir travailler au Canada. Nous sommes allés , mais il existe d’autres bureaux, comme ici. Pour ma part, n’ayant pas de permis de travail, je suis entrée sur le territoire canadien comme simple touriste. Je n’ai pas droit à ce numéro.
  • Nous ouvrons un compte en banque chez RBC. Nous choisissons cette banque un peu au hasard mais en sommes très contents. Attention, les systèmes bancaires sont assez différents, ici. Par exemple, des frais peuvent vous être facturés si vous retirez de l’argent à des distributeurs qui ne sont pas de votre banque.
  • Nous nous inscrivons sur Kijiji et Craiglist, les deux principaux sites de petites annonces au Canada, et commençons les recherches pour un logement. Facebook Market se révèle également d’une grande aide. On en profite pour explorer les différents quartiers de la ville et découvrir où nous voulons vivre.
  • Nous achetons deux cartes SIM prépayées (chez Chatr) pour avoir des numéros de téléphones canadiens sur lesquels nous pouvons être contactés (indispensable pour trouver un appartement ou un boulot). Plus tard, nous choisirons un abonnement chez Fido.
  • Nous achetons deux cartes Compass rechargeables afin de pouvoir utiliser l’ensemble des transports en commun.
  • Nous contactons le consulat de Belgique au Canada pour s’inscrire sur les registres consulaires.

S’installer à Vancouver : mode d’emploi

Vue depuis l'appartement
Vue de notre appartement.

Nous trouvons un appartement idéal en moins de deux semaines, après une petite dizaine de visites. Situé à West End, notre quartier préféré (avec Kits), l’appartement bénéficie d’une vue magnifique sur l’océan et les montagnes.

Nous avons de la chance, car trouver un appartement correct à bon prix ici est très compliqué (rappelons que Vancouver est l’une des villes les plus chères du Canada). Pour notre appartement une chambre, nous payons tout de même 1800 CAD tout compris. Un budget que nous pouvons nous permettre à deux, heureusement.

Étape suivante : meubler l’appartement. Heureusement, c’est très facile ici : les magasins de seconde main (thrift stores) sont nombreux et les prix vraiment bas. Notre préféré ? Wild Life, où nous dénichons de superbes meubles années 50 pour quelques dollars. Nous complétons avec les sites de petites annonces (Kijiji, Craiglist, et Facebook Market), ainsi que par quelques articles dénichés grâce au réseau francophone sur le Croutard). Et ce que nous ne trouvons pas en seconde main, nous le commandons sur Amazon ou nous rendons chez Ikea (et oui, Ikea existe aussi ici). Au total, nous meublons entièrement notre appartement une chambre pour moins de 2000 $ CAD! Pas mal, non ? Surtout que nous pourrons revendre tous nos meubles pour un prix quasiment identique à notre départ.

Seule difficulté : l’emménagement. Nous louons une camionnette, mais pas évident à deux de transporter le canapé-lit ! Heureusement, nos nouveaux voisins nous aident gentiment.

Électricité, Internet, et autres joyeuses factures

Le 24 septembre 2018, nous emménageons officiellement dans notre nouveau nid douillet. Il nous reste encore quelques formalités à remplir. L’eau chaude et froide est comprise dans le loyer, comme souvent ici. Pour l’électricité, nous contactons BC Hydro, l’unique (et officiel) fournisseur en BC afin de leur fournir nos renseignements : tout se fait rapidement en ligne, et nous coute environ 15 $/mois. Une belle économie par rapport à la Belgique ! C’est sans compter Internet, LA grosse dépense ici.

Après comparaison des offres proposées par les différents fournisseurs de services Internet (tous proposent des offres spéciales temporaires, il est très difficile de comparer), nous choisissons Telus, pour 80$/mois. Notre appartement nous revient donc à :

0
$ CAD tous les mois

Soit 1250 euros pour nous deux, tout compris, en plein centre. Plus cher que chez nous, à Liège, mais comparable à Bruxelles.

Octobre arrive, je commence à chercher du boulot