Que faire à Seattle ? Que voir si l’on n’y reste qu’un seul jour ? Dans cet article, je vous donne quelques conseils pour préparer au mieux votre voyage.

A quelques heures de route de Vancouver, Seattle est une jolie ville portuaire, idéalement située entre la chaîne des montagnes Cascade – avec les sommets souvent enneigés du Mount Rainier en arrière-plan – et le détroit de Puget. Berceau d’entreprises mondialement connues comme Amazon ou Microsoft, Seattle est une ville vivante, dynamique et pleine de charme, qui mérite le détour. Surtout si vous aimez la pluie, diront les jaloux.

Surnommée « la ville Emeraude », en raison des luxuriantes forêts vertes qui l’entourent (cf. “la pluie” dans la dernière phrase) Seattle doit son nom au Chef Amérindien du même nom. Classée parmi les plus grandes villes de la côte Ouest, Seattle reste une ville à taille humaine, qui peut se visiter à pieds. Ou en Uber, ok. Parce qu’Uber, c’est la vie : avec l’option « Pool Express », les déplacements ne vous couteront pas plus de 2 ou 3$ par personne. Ce qui vous laissera plus de temps pour gouter les nombreuses bières locales, servies pas des gens qui font (un peu) la gueule, et ça, c’est vraiment le pied après des mois d’ambiance Bisounours-hypocrite (oui, toi qui vis à Vancouver, tu vois de quoi je parle).

Pike Market

Que faire à Seattle ? Les incontournables en un jour.

Démarrez de bon matin avec l’attraction la plus populaire de la ville : le Pike Market. Ce marché est ouvert depuis 1907 et fait partie des plus anciens marchés de producteurs des États-Unis. Y aller tôt vous permettra d’éviter la foule et de flâner tranquillement entre les échoppes de fruits, de fleurs, les vendeurs de poisson à la criée et les vielles petites boutiques de bric-à-brac.

Pour le petit-déjeuner, passez prendre un café au tout premier Starbucks (ouvert en 1971), juste en face de l’entrée du marché (là où il y a une longue file, oui), goutez aux donuts de chez Daily Dozen Doughnuts ou régalez-vous d’une délicieuse pâtisserie russe chez Piroshky.

Si le cœur vous en dit, poussez la promenade jusqu’au Gum Wall, un mur recouvert des chewing-gums collés là par les passants depuis le début des années 90. L’«œuvre» est classée parmi les cinq attractions les plus sales du monde !

dav

Dereck Sheper, où es-tu ?

Continuez ensuite jusqu’au Pier 66, pour admirer la jolie vue sur le front de mer, faire un tour sur la Grande Roue ou simplement respirer un peu d’air frais. Si vous en avez le temps, embarquez pour une petite croisière sur Elliot Bay. Vous en apprendrez davantage sur l’histoire de la ville et découvrirez une jolie vue sur la skyline.

Bon à savoir : l’excursion est comprise dans le City Pass, une carte qui donne également accès au Space Needle, au Seattle Aquarium, au Museum of Pop Culture et au Chihuly Garden and Glass pour 139$. Intéressant si vous comptez visiter plusieurs de ces attractions.

Aussi, vous pouvez opter pour l’option bon marché, avec le ferry public pour l’île de Bainbridge. Il vous en coutera 7,50 $ l’aller-retour par personne. Et c’est ce même ferry que prend Dereck Sheperd dans Grey’s Anatomy, pour les fans de la série (qui n’a pas été tournée à Seattle, on sait, on est triste mais on sait). Le ferry se prend au Pier 52, et le trajet jusqu’à l’ile dure 35 minutes. L’île regorge de petits magasins, de galeries d’arts et de cafés sympas, prévoyez d’y passer quelques heures (voir plus) si vous en avez le temps.

Ferry public pour l’île de Bainbridge

On poursuit la visite : Pioneer Square et le Space Needle

De retour sur la terre ferme, direction le plus vieux quartier de la ville, Pioneer Square, populaire notamment pour ses jolies galeries, ses boutiques de livres et ses bâtiments en briques rouges. En chemin, montez au 35ème étage de la Smith Tower pour admirer la vue panoramique sur les alentours depuis l’Observation Desk (20$). Ou préférez l’option gratuite en vous rendant au Starbucks du 40e étage de la Columbia Center.

Pioneer Square est le quartier historique de Seatlle. On peut y admirer les plus anciens bâtiments de la ville, certains datant de la fin du XIXème siècle. Pour en savoir plus sur l’histoire de ce quartier, et sur le bouillonnant Dowtown, je vous conseille de réserver une visite guidée gratuite (en anglais) avec Seattle Free Walking Tour, qui propose des visites tous les jours aux alentours de midi.

Mangez un lunch rapide dans un des innombrables petits cafés du quartier, puis prenez un Uber ou les transports en communs pour vous rendre au Seattle Center, dans le Lower Queen Anne. C’est là que vous pourrez observer de plus près l’iconique Space Needle, cette étrange tour de 184 mètres de haut, aux allures de soucoupe volante, construite pour l’exposition universelle de 1962. Pour une trentaine de dollars, vous pourrez accéder à sa plateforme supérieure et admirer la vue sur la ville.

seattle-912274_1280

Sur les traces de Kurt Cobain

Si vous en avez le temps et l’envie, poussez ensuite les portes du Museum of Pop Culture (Mopop). Vous y découvrez l’histoire des grandes icones de la ville que sont Jimi Hendrix, Kurt Cobain (Nirvana) ou encore Pearl Jam, et pourrez vous y essayer à la guitare électrique ou à la batterie. Un excellent moment pour tous les fans des années 90 (et pour les autres aussi, le musée est vraiment sympa). Pensez à réserver vos billets en ligne : vous économiserez quelques dollars.

Nirvana

Ensuite, prenez un Uber ou marchez (25 minutes en montée) jusqu’au Kerry Park (plutôt une esplanade qu’un parc), d’où vous aurez une très jolie vue sur le Space Needle et le Mont Rainier.

Vous avez bien mérité un petit cocktail pour terminer la journée en beauté, non ? Direction Pike Street, et le très ludique bar Unicorn, où vous aurez le choix entre de nombreux breuvages aux noms tous plus étonnants les uns que les autres. Envie d’un excellent burger à base d’ingrédients locaux et bio ? Rendez-vous au 8 Oz Burger, à deux blocs de là. Vous êtes plutôt branchés ramen ? Foncez chez Betsutenjin.

Enfin, si ça vous dit de voir un éléphant rose avant de rentrer dormir, passez au 616, Battery Street.

Seattle, la suite : marché vintage et brasserie locale

Vous voulez sentir le pouls de la ville, découvrir son ambiance paisible et sa culture très hipster ? Débutez la journée par une petite visite de Frémont. Demandez à votre Uber de vous déposer près du Troll,  situé sous le pont George Washington Memorial, sur Troll Avenue. Haute de plus de cinq mètres, cette sculpture en béton armé résume bien l’ambiance du quartier : un peu décalée. Descendez ensuite jusqu’au cœur de Frémont, en admirant au passage la statue de Lénine, la Fremont Rocket (je vous avais prévenu : décalé) et le Street art partout présent (à ce propos, pour télécharger la carte des oeuvres murales les plus célèbres, c’est par ici).

cof

C’est l’heure du petit-déjeuner, non ? Testez les pâtisseries vegan et sans gluten de Flying Apron ou les délicieux cafés et assiettes gourmandes de Cafe Con Todo.

C’est dimanche ? La chance ! Profitez du petit marché vintage très sympa qui se tient au coin de Evanston Avenue North.

Frémont Marché Vintage

Et parce qu’une visite à Seattle ne serait pas complète sans une dégustation de bières locales, n’oubliez pas de vous arrêter à Fremont Brewing (ou si comme moi vous êtes en manque total de produits belges, au Brouwers Cafe).

Vous en voulez encore ?

Si la skyline ne vous fait plus rêver et que vous souhaitez fuir la foule, une promenade dans le joli Discovery Park, tout au Nord de la ville, vous permettra de souffler quelques heures. Avec ses rivages rocheux, ses plages et son joli phare, le parc ne manque pas d’attraits et offre de belles vues sur le mont Rainier, le Puget Sound et les forêts avoisinantes.

Discovery Park

Où dormir à Seattle ?

Seattle est une ville assez chère, il sera difficile de vous loger à bas prix dans le centre. Un lit dans une auberge de jeunesse vous coutera environ 50$ (je vous conseille le Green Tortoise Hostel, bien situé à côté du Pike Market), une chambre dans un joli hôtel (pas luxueux, juste joli) environ 300$ (le StayPineapple at Hotel Five a d’excellentes critiques).

Pour ma part, j’avais choisi comme à mon habitude une chambre sur Airbnb. Vous y trouverez de très chouettes chambres pour 50 euros.

Seattle : que faire ? Mes 5 coups de coeur

Que faire à Seattle ? Pour celles et ceux qui n’ont pas le temps de lire l’article au complet, voici mes cinq coups de coeur à Seattle :

Ah oui, et n’oubliez pas votre parapluie !
Le Mont Rainier