Immigration Canada
Formalités,  S'expatrier

La résidence permanente, pour rester au Canada

Vous avez envie de tenter l’expérience canadienne mais vous êtres trop âgé pour le PVT ? Vous souhaitez vivre, travailler ou étudier à long terme au Canada ? Vous voulez vous installer de manière définitive au Canada, après un PVT ou une mobilité francophone par exemple ?

La résidence permanente est peut-être la solution.

Immigration Canada
La résidence permanente, un long processus qui en vaut la peine !

La résidence permanente, qu’est-ce que c’est ?

Le statut de résident permanent est un statut permettant de vivre et de travailler dans toutes les provinces du Canada, sans limite de temps. Super, non ? Mais attention : présenter une demande de résidence permanente est une démarche longue et laborieuse, qui réclame beaucoup de patience et un certain budget.

Les avantages ? Les résidents permanents ont les même droits que les citoyens canadiens (et notamment l’accès aux soins de santé et à la couverture sociale), à l’exception du droit de vote et de l’accès à certains postes de haute sécurité nationale.

Comment obtenir la résidence permanente ?

Il n’existe pas une seule et unique manière d’obtenir la résidence permanente. Il existe de nombreux programmes fédéraux, et chaque province met en place ses propres programmes spécifiques.

Bonne nouvelle : un outil existe pour savoir si vous êtes éligible à l’un de ces nombreux programmes !

Vous voulez immigrer au Québec ?

Désolé, je ne vais pas pouvoir vous aider. Le Québec est la seule province qui sélectionne systématiquement ses migrants. Si vous souhaitez immigrer au Québec, vous devez d’abord être sélectionné par le gouvernement québécois (provincial), avant de présenter votre demande auprès du gouvernement fédéral canadien. Ayant moi-même immigré en Colombie-Britannique, je ne peux pas vous renseigner sur ces démarches particulières. Mais je peux vous conseiller de vous rendre sur le Guide des programmes de résidence permanente au Canada créé par pvtistes.net : clair, précis et complet !

Vous voulez immigrer au Canada, mais pas au Québec ?

Le programme Entrée Express est peut-être fait pour vous ! Créé en 2015 pour réduire les délais de traitement des demandes de résidence permanente, Entrée Express s’engage à traiter en moins de six mois les demandes des travailleurs étrangers qualifiés.

Ce programme regroupe en fait trois programmes d’immigration :

  • le programme des travailleurs qualifiés (pour les personnes hautement qualifiées);
  • le programme des travailleurs de métiers spécialisés (pour certains métiers particuliers);
  • la catégorie de l’expérience canadienne (pour les personnes ayant déjà acquis de l’expérience professionnelle au Canada).

Vous pensez entrer dans une de ces trois catégories ? Rendez-vous sur le site Gouvernement canadien pour obtenir toutes les infos.

Est-ce que c’est compliqué ?

On ne va pas se mentir, présenter une demande de résidence permanente n’est pas la chose la plus facile du monde. Accrochez-vous ! Vous devrez vous soumettre à des équivalences de diplômes, des tests de langue, un examen médical, courir après tout un tas de papiers. Mais c’est possible : si je l’ai fait, vous pouvez le faire aussi.

Si vous répondez aux conditions d’Entrée Express, vous pouvez « créer un profil » sur le site du Gouvernement canadien. Vous êtes alors inscrit dans un « bassin des candidats », où vous êtes classé au moyen d’un système de points (jusqu’à 600 points). Votre note est basée sur les informations fournies à la création de votre profil. Vous gagnez des points en fonction de vos diplômes, de vos résultats aux tests de langues, de votre âge ou encore grâce à votre expérience professionnelle.

Les candidats ayant les scores les plus élevés sont invités, lors de « rondes d’invitation »,  à présenter une demande de résidence permanente. Ils disposent alors de 60 jours pour présenter leur dossier complet, avec l’ensemble des pièces justificatives. Parce que c’est bien beau de dire que l’on a un diplôme en neurochirurgie pour gagner des points, encore faut-il le prouver ! Pour info, le nombre de points minimum pour être invité à présenter une demande était de 475 en octobre 2019 (vous trouverez tous les résulats ici).

Vous n’avez pas assez de points ? Différentes solutions s’offrent à vous : améliorer vos compétences en anglais et en français, accumulez de l’expérience professionnelle qualifiée, faire reconnaitre de nouveaux diplômes, etc. Si vous êtes en couple, réfléchissez bien à qui présente la demande et faites des tests pour déterminer quel est le meilleur candidat. Enfin, si vous réussissez à trouver une offre d’emploi valide au Canada, vous obtiendrez des points supplémentaires. Et puis, jetez un oeil aux programmes des candidats des provinces, particulièrement si vous êtes chauffeuse/eur poids lourd ou infirmière/er.

Vous ne comprenez rien à tout ce charabia ? Rendez-vous sur le site du Gouvernement canadien, sur le site pvtistes.net ou consultez le guide créé par Just for Canada. Vous pouvez également regarder les quelques vidéos ci-dessous :

Combien ça coute ?

Je vous donne ici une idée du budget pour une demande de résidence permenante via Entrée Express, pour une personne, en 2019 :

  • Frais de traitement du dossier : 550$.
  • Frais relatifs au droit de résidence permanente : 490$.
Mais à cela s’ajoutent les frais …
 
  • Pour l’évaluation des diplômes d’études(EDE) : environ 300$.
  • Pour les tests de langue : environ 300$ par test.
  • Pour l’examen médical : environ 200$.

Ainsi que d’autres dépenses diverses : frais administratifs, certificats, déclaration assermentée, etc. Disons environ 100$.

Ce qui nous amène à un total de 2000$ (canadiens, les $, soit environ 1300€) au minimum. Un budget à prévoir, donc ! D’autant plus qu’une « preuve de fonds suffisants » vous sera demandée dans le cadre du programme des travailleurs qualifiés : vous devez disposer de 12475$ au minimum sur votre compte en banque.

Vous êtes déjà au Canada ?

Si vous êtes déjà au Canada et avez accumulé 1 an d’expérience de travail qualifié au Canada, vous pouvez choisir de passer par le programme de l’expérience canadienne. C’est l’option choisie par de nombreux pvtistes. Vous ne devrez pas dans ce cas-là présenter de preuve de fonds suffisants.

Ça y est, vous êtes prêts ?

Vous avez obtenu votre résidence permanente et êtes prêts à décoller ? Bravo !

Si vous voulez savoir comment nous avons préparé notre arrivée au Canada, c’est par ici.

Immigration au Canada : mon expérience

Je m’appelle Julie, j’ai 34 ans, je suis Belge. Aujourd’hui, je vis à Whitehorse, au Canada. Journaliste de formation, passionnée par les voyages, je partage ici mon quotidien et mes découvertes. Ah oui, je suis aussi très féministe et très accro au chocolat (mais je me soigne car ça coute cher à envoyer de Belgique).

15 commentaires

  • Nathalie

    Bonjour Julie!

    Merci de partager avec nous ton expérience d’immigration! C’est motivant et encourageant 🙂 J’ai séjourné 6 mois à Vancouver il y a quelques années, dans le cadre du PVT, je rêve d’y retourner… Je suis professeur de français et j’ai fait une demande de certification auprès du Teacher Regulation Branch, pour l’instant refusée car ils estiment que l’agrégation belge est totalement insuffisante… J’ai introduit un recours pour demander que l’on tienne également compte de mon master en romanes (les deux diplômes formant le titre pédagogique). Réponse en février! Par ailleurs, j’ai rencontré des recruteurs du Centre scolaire francophone et de MakeAFuture. Ils aimeraient me faire venir sans attendre la certification, grâce à une lettre de permission. Ce serait alors sous le programme Mobilité francophone. Néanmoins, j’aimerais aussi lancer en parallèle une demande de rp via Entrée Express.

    Et voici ma question pour toi… Je vais passer par WES pour l’évaluation des diplômes. Il me semble avoir lu sur ton site que tu étais aussi professeur. Quel diplôme faut-il renseigner dans la demande: l’agré ou le master? Si je demande d’évaluer l’agrégation, sais-tu s’ils vont tenir compte du master dont elle dépend? Je suis un peu perdue… Mon master n’est pas didactique, sera-t-il suffisant pour Entrée Express si je ne renseigne pas l’agré? Désolée de t’embêter avec tout cela! Merci d’avance pour tes conseils 🙂

    • Julie

      Salut. Merci pour ton gentil commentaire :). Le Conseil scolaire francophone de BC m’avait proposé un job avec mon Agrégation à moi aussi, donc c’est possible et une bonne idée pour arriver. Sachant qu’après un an de travail qualifié, tu peux postuler pour la RP via Entrée Express et le programme de l’expérience canadienne. Mais si tu veux tout de même faire une demande de RP avant cela via le programme des travailleurs qualifiés, oui, il faut faire une évaluation des diplômes. Je suis passée par WES moi aussi. J’ai fait évaluer dans un premier temps mon Master, dans un second temps mon AESS, mais WES n’a pas très bien compris le tout. J’ai juste « Un semestre de pédagogie » indiqué sur mon équivalence, en plus de mon Master… Je ne pense donc pas qu’ils tiennent compte du Master dont l’AESS dépend, malheureusement. Ton Master pourrait néanmoins être suffisant, moi il l’a été, mais tout ça dépend d’autres facteurs : ton âge, ton expérience professionnelle, tes résultats au TEF, etc. As-tu fait le test pour connaitre tes points ?

      • Nathalie

        Un tout grand merci pour ta réponse! Tu confirmes ce que je pressentais pour le WES, il n’y a pas de diplôme équivalent canadien pour l’agrégation belge (ce n’est pas pour rien que le TRB refuse ma certification sur base de ce diplôme) mais je trouve ça bien qu’ils comptent tout de même le semestre d’études. Je m’inscrirai probablement dans Entrée Express plus tard, mais j’avais envie de m’avancer un peu dans les démarches préliminaires. Je passe le TEF le 13/12 🙂 Le Centre scolaire francophone peut me faire une lettre de permission pour maximum 12 mois, mais c’est uniquement à partir de septembre prochain. MakeAFuture m’invite à regarder du côté des écoles privées, lesquelles ne demandent qu’une certification restrictive, pour partir plus vite. Un miracle de Noël et j’arrive en janvier? On verra… 🙂 Encore merci pour ton aide!!!

  • Dav_dcb

    Merci pour cet article. Petite précision. Si tu as une offre d’emploi valide. Pas besoin de disposer des fonds demandés. C’est précisé sur le site de l’ircc. Les fonds sont demandés uniquement si tu n’as une offre d’emploi valide. (Bon après, c’est bien d’avoir ce petit pécule….)
    Petite question: te souviens tu combien de temps, as-tu dû attendre pour avoir l’ECA de ton Master avec WES ?
    Dans notre cas, nous avons entamer les démarches pour pouvoir créer un profil EE skilled worker program. On attend plus que WES. Nous avons eu assez rapidement les résultats du TEF Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *