Julie, une fois

Julie, une fois

Todi-sol-voye, comme dirait ma mamy.

Rêver

#2 Nager avec les tortues

Akumal, Mexique, décembre 2018. Disons que je suis vraiment fan des tortues. Et des tortues de mer en particulier. Je ne connais rien de plus apaisant que de nager avec…

Akumal, Mexique, décembre 2018. Disons que je suis vraiment fan des tortues. Et des tortues de mer en particulier. Je ne connais rien de plus apaisant que de nager avec elles et rien de plus mignon que des milliers de petites tortues battant des pattes pour rejoindre l’océan.

Tortue de mer.
“Je suis une tortue vraiment trop cool”

Me rendre sur la plage d’Akumal, située sur la Riviera Maya, entre Playa del Carmen et Tulum, était donc une étape incontournable lors de notre voyage dans la Péninsule du Yucatan au Mexique.

J’avais lu pas mal d’avis négatifs sur cette plage, son prix et son côté “fake”. Mais, personnellement, je n’ai pas été déçue, loin de là ! Certes, la plage n’est pas sauvage, et mieux vaut ne pas vous attendre à une réserve naturelle “à l’européenne”. C’est très touristique, et de nombreux Mexicains viennent ici chaque jour passer un peu de bon temps. Mais si vous voulez voir des tortues, allez-y !

Sur les quelques heures passées à barboter dans la mer, je dois avoir vu plus d’une dizaine de tortues, certaines (énormes) broutant tranquillement leurs algues, d’autres se laissant porter par les courants. J’ai aussi vu plusieurs raies, et des centaines de jolis poissons dans les coraux.

Le prix ? Nous avons payé chacun, après négociation, 150 pesos pour l’équipement (masque et gilet, ce dernier étant obligatoire pour nager au-dessus des coraux, afin de ne pas les abimer) et 100 pesos pour l’accès à la plage, soit à peu près 12 euros. Il existe des possibilités de faire des tours guidés, mais ce n’est pas vraiment nécessaire : il suffit de nager en suivant les petits flotteurs et de s’armer d’un peu de patience pour découvrir une grosse tortue mâchonnant tranquillement.

Ah oui, et pour préserver l’endroit, on oublie la crème solaire (mauvaise pour les coraux), on ne touche pas les tortues, on ne les stresse pas en nageant trop près d’elles : bref, on profite de la nature de manière responsable !

 

No Comments on #2 Nager avec les tortues

C’est quoi, votre rêve le plus fou ?

Que ce soit parcourir le monde en stop, nager avec des dauphins au Mexique ou gouter à la meilleure pizza de Naples, nous rêvons toutes et tous de voyages et…

Que ce soit parcourir le monde en stop, nager avec des dauphins au Mexique ou gouter à la meilleure pizza de Naples, nous rêvons toutes et tous de voyages et d’expériences qui nous transforment.

Dans cette rubrique, je vous propose de raconter quelques-uns des rêves les plus insolites que vous avez pu réaliser… Et de partager tous vos bons plans avec celles et ceux qui voudraient en faire de même!

Si vous souhaitez participer à cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter par mail à julie@julieunefois.be.

Et si on attrapait quelques-uns de nos rêves ?
No Comments on C’est quoi, votre rêve le plus fou ?

#1. Plonger dans l’eau glacée après un sauna à Stockholm

Hellasgarden, Stockolm, Suède. Mars 2016. Nous sommes au début du printemps, il ne fait pas encore bien chaud à Stockholm. J’ai rencontré un Couchsurfer très sympa, qui me propose une…

Hellasgarden, Stockolm, Suède. Mars 2016.

Nous sommes au début du printemps, il ne fait pas encore bien chaud à Stockholm. J’ai rencontré un Couchsurfer très sympa, qui me propose une escapade jusqu’au parc forestier de Hellasgarden, à quelques stations de bus du centre-ville. Objectif : vivre une expérience sauna « à la suédoise ». J’embarque un maillot, une serviette et nous voilà partis.

Quinze minutes plus tard, nous sommes arrivés. Après l’agitation de la capitale suédoise, découvrir le calme de cet immense lac, autour duquel serpentent de nombreux chemins et sentiers, est un vrai bonheur. Nous nous dirigeons vers le bâtiment non loin de l’arrêt de bus et nous acquittons d’une modique somme pour entrer (65 couronnes suédoises, soit un peu plus de six euros). Bon, mon maillot ne me servira à rien : le sauna suédois se pratique nu, et puis c’est tout.

Prêtes pour un sauna à Stockholm ?

J’entre dans l’espace réservé aux femmes, me déshabille et rejoins les Suédoises déjà assises dans le sauna principal. Tout ce petit monde papote et échange les dernières nouvelles avec bonne humeur. L’ambiance est détendue. De temps à autre, elles jettent une louche d’eau sur les pierres chaudes, faisant encore grimper la température de quelques degrés supplémentaires.

Une travailleuse du centre entre dans le sauna, et nous explique qu’elle va se livrer à une « cérémonie ». Plusieurs fois, elle jette de l’eau parfumée aux huiles essentielles sur les pierres. A l’aide d’une serviette humide, elle brasse ensuite l’air chaud vers nous, nous faisant transpirer à grosses gouttes.

Il est maintenant temps de rejoindre le lac glacé. Sur le ponton, je ne fais pas la maligne. Bon, le concept est simple : on descend vite fait par la petite échelle, on se trempe dans l’eau froide et on remonte fissa. Mais plus facile à dire qu’à faire, l’eau est vraiment froide, malgré ce qu’en pensent les quelques Suédois qui barbotent et nagent tranquillement, me regardant d’un air goguenard. Bon, je prends mon courage à deux mains et me lance, descend, plonge la tête sous l’eau et remonte le plus vite possible pour me réfugier dans ma serviette.

Comment ? Prendre le bus 401, de Slussen, et descendre à l’arrêt Hellasgarden. Ouvert toute l’année. Plus d’infos : http://hellasgarden.se/

No Comments on #1. Plonger dans l’eau glacée après un sauna à Stockholm

Type on the field below and hit Enter/Return to search